卷耳 : la lampourde (3)

Le poème est le troisième de la section rattachée au domaine royal intitulée « Zhounan » 周南 (Le Sud du Zhou).

Il ne s’agit pas d’un poème particulièrement connu ni commenté. Pourtant, il soulève bel et bien des questions d’interprétation. En effet, certains liront le poème comme porté par une seule voix, celle de la femme qui cueille et qui imagine son mari au loin tandis que d’autres le liront comme une complainte à deux voix faisant alterner celle de l’épouse et celle du mari au point de potentiellement les confondre ou les réunir à la fin.

Les commentaires portant sur le flore et la faune décrivent la plante cueillie par la femme (cf. ce billet – à venir).

采采卷耳ㆍ不盈頃筐ㆍ
嗟我懷人ㆍ寘彼周行ㆍ
陟彼崔嵬ㆍ我馬虺隤ㆍ
我姑酌彼金罍ㆍ維以不永懷ㆍ
陟彼高岡ㆍ我馬玄黃ㆍ
我姑酌彼兕觥ㆍ維以不永傷ㆍ
陟彼砠矣ㆍ我馬瘏矣ㆍ
我僕痡矣ㆍ云何吁矣ㆍ

Je cueille encore et encore la lampourde,
sans en remplir mon panier.
Je me mets à penser à lui,
et pose le panier sur le bas-côté.

Continuer la lecture de 卷耳 : la lampourde (3)